Suivez-nous :

Contactez-nous ! +33 5 58 42 39 26

 

Installation de panneaux photovoltaïques dans les Landes et le reste du sud-ouest

L’énergie solaire pour tous, partout et pour tout !
Installateur photovoltaïque Landes - WeSun

Parce que nous savons que la simplicité est la meilleure alliée de votre transition énergétique, nous avons conçu pour vous des solutions clé-en-main, adaptables partout. Elles garantissent tout à la fois votre tranquillité d’esprit, et l’optimisation de votre future production d’électricité. Nous savons que l’efficience de nos équipements garantis 25 ans a atteint un niveau d’excellence sans précédent, que l’innovation et notre veille technologique offrent à nos clients une production d’énergie toujours plus maximisée et rentable.

Quels que soient vos besoins, dès aujourd’hui, et pour demain.

Installer ses panneaux solaires en toiture ?

 

Très souvent, c’est votre toit le meilleur espace pour installer vos panneaux solaires dans les Landes (car intéressant pour sa dimension, son exposition solaire et son inutilisation). L’on vérifie ensuite par imagerie satellite la pertinence du projet, pour faire une estimation de production.

 

Il y a plusieurs raisons qui expliquent l’installation de panneaux photovoltaïques sur toiture :

 

L’emplacement est idéal

 

Vous utilisez un espace que vous ne pouvez pas exploiter autrement. En posant vos panneaux au sol, vous vous privez d’un bout de jardin (ça serait dommage pour vos poules ou le potager).

 

Panneaux au sol ? Pas d’aide..

 

C’est l’une des conditions à respecter pour toucher les subventions de l’Etat (et mieux vaut ne pas s’en passer).

 

Ça valorise votre maison

 

Il y a une plus value pour les foyers équipés de panneaux solaires. C’est aussi vrai pour les installations au sol mais le pourcentage peut être moins important car vous aurez enlevé du terrain utilisable dans l’esprit des prochains arrivants.

Maintenant que vous avez envie d’installer vos panneaux sur le toit, plusieurs choix d’utilisation de l’energie qui sera produite par vos panneaux s’offre à vous.

 

Après avoir longtemps été boudée en France, l’autoconsommation est en passe de devenir la norme (et c’est tant mieux car elle permet une meilleure rentabilité)

 

L’autoconsommation d’électricité photovoltaïque implique de consommer sur place tout ou partie de l’électricité produite sur vos bâtiments. Mais derrière ce terme générique, se cachent plusieurs possibilités de gestion de votre production électrique : autoconsommation avec injection sur le réseau, avec ou sans stockage, avec ou sans revente… Nous faisons le point.

Que faire du surplus de production photovoltaïque ?

 

Pour gérer l’excédent de production électrique, plusieurs options sont possibles. Vous pouvez en effet choisir de stocker cette électricité pour la consommer de manière différée, ou l’injecter sur le réseau de distribution avec ou sans revente.

Le surplus d’électricité : injection sur le réseau avec ou sans revente

 

En autoconsommation individuelle, la partie de l’électricité qui n’est pas autoconsommée instantanément ou de manière différée en cas de stokage pourra être soit vendue (vous pourrez revendre vos kWh non-consommés à 0,10€ en installant vos panneaux via une entreprise RGE), soit injectée gratuitement sur le réseau si vous montez votre installation vous-même.

Installation avec stockage du surplus de production

 

Le stockage de l’électricité produite permet au site d‘autoconsommer une plus grande partie de sa production. En effet, l’électricité non consommée au moment de la production sera stockée dans des batteries pour la consommer ultérieurement. Attention tout de même, dans la plupart des cas (à moins d’un gros investissement ou une petite consommation) les batteries ne permettent pas de stocker l’intégralité de la production. Bien qu’il soit diminué, il restera toujours un surplus.

 

Pour les installations avec stockage, deux cas de figure existent selon les possibilités de raccordement du site au réseau :

 

Si le site est ou peut être raccordé, le surplus qui n’aura pu être stocké pourra être injecté sur le réseau de distribution. On parle alors de stockage partiel.

 

Au contraire, si le site n’est pas relié au réseau, il est dit « isolé ». L’installation nécessite alors un dimensionnement précis des panneaux photovoltaïques et des batteries pour apporter l’électricité nécessaire aux besoins électriques tout au long de l’année.

 

Enfin, il est toujours possible pour les installation photovoltaïques de fonctionner en vente totale, c’est à dire que l’intégralité de la production est envoyée sur le réseau et vendue à un tarif plus avantageux. Mais cette solution est davantage pertinente pour les professionnels qui ont de grands batiments mais des petites consommations électriques (ex les agriculteurs) et très peu intéressante pour les particuliers le tarif de rachat ayant fortement baissé depuis plusieurs années.

Les aides pour passer à l’autoconsommation solaire

 

La prime à l’autoconsommation et le tarif d’achat

 

Vous souhaitez vous tourner vers l’autoconsommation avec vente du surplus ? Bonne nouvelle, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour réduire votre reste à charge !

 

La prime à l’investissement pour les panneaux solaires en autoconsommation, comme en dispose l’arrêté du 9 mai 2017, est une mesure incitative de l’État pour encourager les particuliers et les entreprises qui souhaitent se lancer dans l’aventure du renouvelable et produire leur propre électricité.

 

Cette prime est versée aux propriétaires de l’installation photovoltaïque par EDF OA Solaire afin d’amortir le coût d’acquisition des panneaux solaires, de l’onduleur, de la main d’œuvre, etc. Elle est applicable à toutes les installations pour particuliers.

 

Les montants de la prime à l’autoconsommation sont les suivants

 

Aides panneaux solaires

*Tarifs valables au 3e semestre 2022, du 1er août au 31 octobre

 

Choisir son offre pour une rentabilité maximale

 

Le coût de l’installation photovoltaïque

 

Une installation photovoltaïque coûte en moyenne entre 8 000 € et 20 000 €TTC pour une installation entre 3 et 9 kWc (qui sont les puissance de panneaux solaires couramment installées chez les particuliers) pose comprise bien sûr 😉.

 

Le coût de celle-ci dépendra du type de panneaux que vous choisissez, du type de pose (intégré à la toiture ou fixé), et évidemment du nombre de panneaux à installer.

 

Les panneaux monocristallins sont par exemple plus chers que les polycristallins, mais ils sont également plus puissants. Si vous avez un budget plus limité et que vous êtes bricoleur, vous pouvez toujours opter pour un kit solaire, à installer vous-même. Attention cependant : cela ne vous permettra pas de bénéficier des aides de l’État.

 

Adapter le nombre de panneaux photovoltaïques à sa consommation

 

Si vous envisagez d’installer des panneaux photovoltaïques chez vous, une question essentielle se pose : de combien de panneaux avez-vous besoin ?

 

Il n’existe malheureusement pas de réponse universelle à cette question, puisque votre autonomie dépendra de votre consommation d’électricité.

 

Cependant, on retrouve des moyennes : pour une maison de 60 m2, comptez environ 3 kWc (kilowatt-crête) de panneaux photovoltaïques. Cela représente six ou huit de panneaux et approximativement 20 m2 de toiture. Ces données peuvent évidemment varier si vous avez une consommation importante (climatisation, piscine chauffée). Pensez à vérifier la surface disponible sur votre toiture et son orientation avant de vous lancer.

Les différents types de panneaux

 

Une autre question se pose rapidement lorsqu’on souhaite installer des panneaux solaires chez soi : quel type de panneaux choisir ? Deux grandes familles existent : les panneaux monocristallins (noirs) et les panneaux polycristallins (bleus). Ils contiennent tous les deux du silicium, mais sont tout de même très différents :

 

Les panneaux solaires monocristallins sont composés d’un seul cristal de silicium. Tous les cristaux du panneau sont orientés dans la même direction. Ils produisent plus lorsqu’ils sont en présence d’un rayonnement direct.

 

Les panneaux solaires polycristallins sont quant à eux composés de plusieurs cristaux. Ils ont généralement une teinte bleutée, les cristaux étant orientés vers l’extérieur. Ils captent plus facilement la lumière indirecte.

 

Une troisième sorte de panneaux existe, mais elle est moins courante. Il s’agit des panneaux solaires amorphes. Ceux-ci sont composés d’une fine couche de silicium : ils sont donc légers, minces et parfois pliables. Ils sont faciles à fabriquer et ne demandent pas beaucoup d’énergie. Leur principal inconvénient est que leur rendement est inférieur aux panneaux cristallins. C’est la raison pour laquelle ils ne sont pas souvent privilégiés. Mais ils sont parfaitement adaptés aux situations où les batiments ne peuvent recevoir le poids d’une installation de panneaux solaires classiques.